Le scénario

LA FORÊT AVENTURE
Le scénario choisi par les Dionysiens !
Un projet imaginé avec les habitants à chacune de ses étapes

De septembre à décembre 2021, une première consultation conduite auprès des Dionysiens a permis de faire émerger plusieurs pistes d’aménagement du site du Quadrilatère Océan. 5 scénarios ont ainsi été formalisés dans le cadre des ateliers participatifs et des contributions en ligne.

De juin à juillet 2022, les dionysiens ont cette fois pu choisir leur scénario favori parmi les 5 propositions. Avec 36% des voix recueillies, c’est le scénario « forêt aventure » qui a été plébiscité parmi les plus de 17 000 votants !

Les 4 autres scénarios serviront de laboratoires d’idées pour enrichir le projet de forêt aventure

Une forêt aventure en pleine ville

Le scénario d’aménagement choisi laisse la part belle aux jeux et aux activités ludiques, dans un écrin de verdure. Des équipements sportifs, des kiosques et des terrasses rendent cet espace agréable et convivial, pour les petits et les grands. C’est le lieu idéal pour se promener, se divertir et faire le plein d’aventures à l’ombre des arbres !

Ce scénario est inspiré du travail conduit en 2021 avec les enfants du périscolaire de l’école de Joinville. Les équipes de la Ville ont eu à cœur de conserver et de traduire techniquement les fondamentaux de ce projet imaginé à hauteur d’enfant avec bon sens et spontanéité.

Scénario 1 : La forêt enchantée

Le détail du projet

Atelier réalisé le mercredi 10 novembre 2021  à l’École de Joinville, avec les enfants du périscolaire.

Ce scénario est essentiellement orienté sur des usages et fonctions liés aux jeux, à des activités ludiques. C’est un scénario imaginé à hauteur d’enfant avec bon sens et spontanéité.

Organisation spatiale :

L’entrée principale du parc se fait depuis la Place Félix Guyon. L’ensemble du linéaire de clôture situé face à la place de la rue Michel Ha Sam peut s’ouvrir sur tout son long.  Cet effet permet de faire entrer le parc dans la ville et de le lier à son environnement déjà construit. D’autres accès au parc sont présents dans les continuités des rues et des axes déjà existants. À chaque entrée, les usagers trouveront des parkings à vélo.

Une liaison piétonne avec le littoral est également envisagée afin de faciliter les liaisons avec la gare routière et le sentier du littoral.

La structure générale du parc s’organise autour de l’axe principale, le Mail des Guiguettes qui est la prolongation de la rue Félix Guyon. De multiples kiosques sont installés le long du Mail tels que des food-truck, un stand de ballon, des buvettes, une boutique de jeux. À l’arrière de ces kiosques se déploient des terrasses avec tables et chaises permettant de recevoir les clients. Au bout du mail se trouve une grande pelouse ouverte et accessible à tous qui accueille le plus grand manège du parc : la montgolfière de Saint Denis. C’est un élément ludique mais aussi symbolique, qui se voit de loin et qui est facilement identifiable.

L’ensemble du parc est sillonné par de multiples chemins qui permettent de lier les autres programmes du parc comme les espaces de jeux, les équipements sportifs, les lieux de convivialité, les espaces pour se restaurer.

C’est un parc totalement arboré, une forêt urbaine composée aussi d’arbres fruitiers sous et dans laquelle de multiples activités se déploient pour tous les habitants et tous les âges. La végétation généreuse du parc assure un confort thermique important pour les usagers.

Usages et fonctions :

De nombreuses déclinaisons de jeux sont présentes dans le scénario d’aménagement, la majorité de l’espace du parc leur est dédiée :

  • Tyrolienne
  • Balançoires
  • Pokémon et Kendama
  • Aire de jeux
  • Toboggan
  • Chasse au trésor
  • Accrobranche
  • Labyrinthe
  • Arène de jeux
  • Trampoline
  • Cabane dans les arbres
  • Espace de jeux couvert
  • Bâteau pirate

Les jeux se déclinent aussi dans des activités tels que des manèges, un château gonflable, un petit train faisant le tour du parc et la montgolfière dont nous avons déjà parlé.

Les aires ludiques se décomposent avec la présence de l’eau, en bassin de type lame d’eau agrémenté de jeux d’eau. De nombreuses bornes à eaux sont à disposition des usagers. Des sanitaires et des toilettes également.

Les lieux de convivialité rassemblent un cinéma de plein air, des coins lecture dispersés sur l’ensemble du parc, une micro-bibliothèque, des murs d’expression libre et des micro-folies recevant des expositions d’artistes locaux.

Les équipements sportifs sont quant à eux composés d’un parkour, de mur d’escalade, d’un skate-park, d’un terrain de hand-ball.

Mots clés :

  • Surtout des jeux, mais aussi des équipements sportifs et conviviaux pour les enfants, les familles et les plus grands.
  • Se divertir.
  • Un mail structurant avec des kiosques et des terrasses.
  • Un élément symbolique et visible : la montgolfière.
  • Une forêt urbaine et rafraîchissante.
Fiches détaillées des scénarios non retenus

Atelier réalisé le lundi 15 novembre 2021 à la Mairie Annexe du Centre-ville Rue Sainte Anne avec le public associatif.

Ce scénario est essentiellement orienté vers des activités liées aux sports, à la santé et à l’alimentation qui se déploient autour de l’Agora centrale, lieu de rassemblement.

Organisation spatiale :

L’entrée principale du parc se fait dans la prolongation de la Rue Félix Guyon via le Mail de l’Agora. En centralité se trouve un vaste amphithéâtre d’où émerge un cadran solaire, élément totem et symbolique se dressant dans le parc.

D’autres accès au parc sont présents dans les continuités des rues et des axes déjà existants. À chaque entrée, les usagers trouveront des parkings à vélo.

La structure générale du parc se compose d’un axe principal avec le Mail de l’Agora se finissant sur l’amphithéâtre, vaste creux en gradin. Ce point névralgique du parc concentre toutes les circulations et joue le rôle de rotule de redistribution des flux. C’est aussi un point de concentration des foules pouvant accueillir de grands évènements culturels. Traversant l’Agora centrale, un chemin piéton baptisé l’allée des sports, permet un lien perpendiculaire au Mail de l’Agora. Il relie d’un côté la gare routière et le sentier du littoral par le biais d’une passerelle et de l’autre côté la Rue Maréchal Leclerc. Des sentiers secondaires irriguent le reste du parc et opèrent comme des liens entre toutes les activités organisées en étoiles autour de l’agora.

Pensé à l’image d’un mini central parc, le site est recouvert par un nombre conséquent d’arbres et de palmiers, offrant ombre et fraîcheur aux habitants. La topographie joue aussi un rôle important dans le design du parc. Aussi le point altimétrique le plus bas du site accueille les jeux d’eau qui peuvent fonctionner à partir de récupération des eaux de pluies. A l’opposé, sur la zone la plus élevée, des buttes sont aménagées afin de procurer des points de vue particuliers sur la ville et sur le bord de mer.

Usages et fonctions :

La plupart des espaces du parc sont dédiés aux activités sportives placées le long de l’axe de l’allée des sports. Côté littoral on trouve 10 terrains de boules accompagnées de leur Eco Box Pétanque, lieu d’échange avec buvette pour les joueurs. Côté ville, se déploient un terrain multisport, un terrain de parkour, un mur d’escalade, une aire avec agrès intergénérationnelle, un ring de boxe, un rond de moringue, un terrain de street-work-out. Ces différentes activités sont pensées pour croiser les générations, des plus petits au plus âgées. Elles sont ouvertes avec de grandes amplitudes horaires et sont libres d’accès.

De multiples lieux de convivialités sont dispersés sur l’ensemble du parc, tel des micro-folies, lieux d’exposition artistique, des coins lecture sous des arbres à palabres, un atelier artisanal, lieu de partage et de transmission du savoir-faire réunionnais. Des méridiennes sont à dispositions le long des chemins et au milieu des pelouses offrant de nombreuses possibilités de pause et de détente.

L’agora centrale, lieu de rassemblement, peut, au grès des évènements, se transformer en scène de danse, de musique, de théâtre, de cinéma de plein air ou encore d’espace pour les associations.

Dans la prolongation du Mail de l’Agora, une aire de jeux pour tous les âges offre de multiples activités ludiques ainsi qu’un bassin avec des jeux aquatiques. L’espace est arboré et de larges assises mutualisables sont à disposition des familles.

Une très grande superficie est allouée aux jardins potagers, lieu d’échange et de partage. Une éco box jardin permet d’accueillir le ou les jardiniers responsables des jardins. Ils accompagnent, animent, forment le public à la pratique du potager. C’est dans une volonté d’agriculture biologique et de permaculture que ces jardins sont conçus. Une banque de graine est présente au bord des jardins. C’est un lieu de stockage des semences mais aussi de redistribution gratuite de graines. Des composteurs et des tables de pique-nique sont positionnés au milieu des potagers. Enfin, une volière est aménagée au milieu d’une forêt à proximité des jardins.

La partie du parc située le long de la rue Maréchal Leclerc est pensée comme un vaste espace ouvert sur la ville. S’y déploie une pelouse arborée où de nombreuses tables de pique-nique permettent aux travailleurs lors de la pause déjeuner de venir se restaurer. Le ti Marché trouve son extension côté parc avec un food-court, petit marché sous halle qui anime le lieu jusqu’en soirée. On y trouve également, une cantine et un four collaboratif. Chacun peut venir y faire cuire son plat, son pain… Autant d’occasion de partager les recettes et les cuisines du monde, à l’image du métissage de la Réunion. Accolé, à la halle du marché, une bidulothèque et un café Répar Ali offre de nouveaux lieux collaboratifs au service de dynamique de recyclage, de seconde vie et seconde main.

Enfin, la végétation dense du parc déploie un couvert optimal contre les rayons du soleil. Le confort thermique des usagers est assuré et l’îlot de fraîcheur rempli son rôle. La palette végétale est composée au maximum de plantes endémiques et indigènes. Un lieu mémoriel à l’entrée du parc rappelle la vie lontan du quartier, accueil des expositions temporaires locales. Enfin un sentier d’interprétation botanique fait le tour du parc.

Mots clés :

  • Une agora en centralité, lieu de rassemblement.
  • Un mini central parc très arboré.
  • Des activités sportives très diversifiées libres et pour tous les âges.
  • Un lieu de partage et d’échange autour de nombreux jardins potagers.
  • Un lieu qui vit la nuit, vivant mais non bruyant.
  • Un cadran solaire élément symbolique et visible de loin.
  • Extension du Ti Marché dans le parc avec des tables pour les repas.

 

 

Atelier réalisé le jeudi 25 novembre 2021 à la Mairie Annexe du Centre-ville Rue Sainte Anne avec un public diversifié.

 

Ce scénario met en avant la forte présence de lieu de production agricole et de partage des savoirs où la nature est au cœur, l’homme étant une partie de ce tout. La gestion du parc se veut être collaborative, afin que les usagers s’approprient plus aisément les lieux, établissent une relation respectueuse avec le site et que l’entretien sur le long terme soit assuré.

Organisation spatiale :

Ce scénario est construit sur un schéma circulaire, avec en centralité un cœur vert aux multiples collines. C’est une grande pelouse accessible depuis le chemin piéton créé dans le prolongement de la rue Félix Guyon. Plusieurs collines émergent de cette prairie symbolisant chacune une communauté de la réunion. Au sommet un arbre majestueux y est planté, comme un baobab. Cet espace invite à la détente, à la sieste, à la lecture ou encore au pique-nique.

Une première ceinture de jardins potagers enserre le cœur vert des civilisations. Ces espaces sont organisés en de multiples parcelles potagères où poussent de nombreux arbres fruitiers comme des fruits exotiques rares et des fruits lontan. Un chemin fait le tour des jardins et permet de faire le lien avec le cœur vert des civilisations.

Une seconde ceinture englobe le parc sur deux côtés : le long du Boulevard Lancastel et le long du Boulevard Jawaharla Nerhu. Ces espaces accueillent de multiples programmes sportif, artistique, ludique, artisanaux.

Enfin, une vaste place, la Place du Peuple, est dessinée dans le pendant de la place Paul Verges, c’est un espace libre lui faisant écho. Elle est une invitation à rentrer dans le parc, située en dehors des emprises du parc fermées la nuit. D’autres accès au parc sont présents dans les continuités des rues et des axes déjà existants. À chaque entrée les usagers trouveront des parkings à vélo.

Usages et fonctions :

Cette place accueille le long de l’axe de la Rue Félix Guyon la maison du parc. C’est un lieu d’information, d’accueil du public concernant la gestion générale du site. Que se soit pour des inscriptions pour les jardins partagés, des informations sur les activités et évènements, le besoin de faire remonter un problème, des éléments dégradés… sa gestion se veut collaborative. La place accueille également une vaste agora à la fois scène pour tout type de spectacle et cinéma de plein air. Des jeux pour enfants sont positionnés autour d’un carrousel qui marque l’entrée principale du parc.  

La ceinture des jardins potagers accueille de nombreuses zones de compostages, une banque de graine, un centre de ressources sur l’agriculture et la culture potagère et enfin une case à troc. Cette case à troc est un marché associatif qui fonctionne sans échange de monnaie mais seulement sous la forme du don ou du troc. Il a pour vocation d’éviter le gaspillage alimentaire, par exemple les habitants ayant un jardin peuvent venir déposer leur surplus de fruits. Il propose une alternative au plus démunie. Il est un lieu de dépôt de panier biologique pour des agriculteurs installés aux alentours. Ces jardins créoles, nourriciers, partagés, jouent aussi un rôle pédagogique. Des ateliers sont organisés dans l’Eco box jardin. Elle permet à des accompagnateurs jardiniers de recevoir les écoles, mais aussi d’encadrer, former les autres jardiniers à l’agriculture biologique, aux plantes médicinales créoles, …

                La seconde ceinture, celle la plus en périphérie, débute en face du Ti marché où un food court lui fait écho. C’est aussi une halle de marché ouverte la nuit, le pendant du Ti marché actuel. L’espace peut être également mis à disposition de jeunes entrepreneurs qui souhaitent tester leur modèle commercial. Adossé à ce nouveau lieu de restauration le public découvrira un four partagé et un espace de pelouse arboré accompagné de tables de pique-niques et d’une bidulothèque aux ateliers collaboratifs de réparations. En remontant le long de Boulevard Jawaharla Nerhu, on découvre un atelier artisanal proposant de nombreuses activités sur les savoir-faire locaux, puis des activités sportives comme un rond de moringue, un plateau multi-sport, un mur d’escalade. Ensuite, l’on croise des bassins à lame d’eau avec des jeux aquatiques et un labyrinthe végétal. Le long du Boulevard Lancastel s’étire une aire de pâturage. Y sont installés une ferme pédagogique, un poulailler et un espace d’accueil de chat pour de la zoothérapie. Ces trois lieux fonctionnent en étroite collaboration avec les jardins potagers. L’objectif est de recycler les déchets verts en nourriture pour animaux et les déjections des animaux en compost. Les œufs des poules pourront aussi être redistribués aux habitants, tandis que les cabris/moutons pourront être utilisés comme tondeuse à quatre pattes. Un berger urbain en aura la responsabilité. Enfin, des terrains de boules accompagnés d’une écobox pétanque sont à disposition des joueurs du quartiers.

Sur l’ensemble du site le public trouvera des Micro-folies, espace d’exposition d’artistes locaux, des bornes à eaux et des toilettes avec douches.

Mots clés :

  • Un parcours circulaire desservant toutes les activités
  • Un cœur de parc avec les collines des civilisations et de grandes pelouses libres.
  • Un lieu de production et de partage avec des jardins potager ceinturant le parc.
  • Une gestion du lieu collaborative avec la maison du parc.
  • Troc – échange, un lieu fertile.
  • Une oasis de fraîcheur en cœur de ville.
  • Un lieu inclusif et intergénérationnel symbole du vivre ensemble.
  • Une liaison forte avec la gare routière et le littoral.

Atelier réalisé le jeudi 15 décembre 2021 à la Mairie Annexe du Centre-ville Rue Sainte Anne avec un public diversifié.

 

Ce scénario soutient un parti pris fort : concentrer les différents programmes dans un seul lieu /bâtiment en travaillant à la verticale afin de libérer de l’espace au sol permettant ainsi au végétal de prendre toute sa place. Cet édifice en centralité du parc est une construction symbole et un lieu de rassemblement.

Organisation spatiale :

Le parc s’organise autour d’une place centrale, la Place des palabres, où se dresse la Case du parc lieu accueillant de multiples activités. Cette place est traversée par un Mail des miroirs au milieu duquel s’étirent de longs bassins où nagent des carpes koï. Ces bassins sont un lien symbolique avec la mer. Ce mail permet au piéton de se rendre à l’autre bout du parc jusqu’à la case verte, espace festif. Il est bordé par de grands arbres ombrageants.

L’entrée principale se fait par le Mail des miroirs situé en continuité de la Rue Félix Guyon. D’autres accès au parc sont présents dans les continuités des rues et des axes déjà existants. À chaque entrée les usagers trouveront des parkings à vélo.

Un chemin ondulant, un peu plus au large, fait le tour de la Place des Palabres. Il permet de connecter différentes zones d’activités telles que les jardins potagers, le terrain multisport, les aires ludiques, l’espace land art et l’espace de pique-nique.

La place laissée à la végétation étant plus importante, deux espaces de jardins thématiques se déploient dans une ambiance sèche et tropicale pour l’un et humide et tropicale pour l’autre.

Usages et fonctions :

Lieu de synergie de multiples activités, la case du parc, construite en centralité fait référence à l’architecture créole. Son sous-bassement est réalisé avec murs de moellon basaltes, tandis que ces étages comportent des coursives aux structures métalliques et des façades recouvertes d’ouvertures à naco. En rez-de-chaussée, le public trouvera un espace d’accueil (point d’information), un café/buvette tisane lontan, des expositions de tableaux la Kour (fond d’autres musées de la Réunion) et une boutik de location de matériel de sport (roller…). En R+1, un espace de co-working est ouvert à tous ainsi qu’une petite bibliothèque comportant un fond d’œuvre culturelle réunionnaise. En R+2, se trouve un atelier artisanal proposant des expositions et formations sur les savoir-faire créoles. Le public pourra également visiter des micro-folies (boite dans la boite) exposants des œuvres d’artistes locaux. En R+3, un palais des sciences permet au jeune public de se familiariser avec les concepts scientifiques. Puis, en R+4 une salle d’escalade sur bloc est accessible à tous les âges. Enfin en R+5, un roof-top accueil un café/restaurant et deux départs de tyrolienne qui offrent des vues magnifiques sur la ville de Saint Denis et des sensations incroyables.

Autour de la case du parc, sur la Place des palabres, sont installés deux restaurants avec terrasses, des ronds de discussion et de lecture et une agora, à la scène polyvalente accueillant à la fois des spectacles, des concerts et des projections cinématographiques.

Dans la prolongation du Mail des Miroirs, la Case verte, construite en structure bambou, héberge des activités telles que le rouler, le moringue et le maloya. Entre la case verte et les jardins potagers un vaste espace du parc est dédié au land art. De nombreux murs d’expression libre sont accessibles à tous. Une haie épaisse est plantée le long du Boulevard Lancastel permettant ainsi une protection visuelle.

Les jardins potagers sont reliés à la Place des palabres par deux grandes serres urbaines et une volière. Les serres sont des lieux de rempotage, de conservation des graines mais surtout de formation et d’accompagnement du public au jardinage, à l’agro écologique, à la permaculture par des jardiniers référents. On trouve dans les jardins de nombreux composteurs, des hôtels à insectes et des ruchers.

En rejoignant l’entrée principale du parc, de part et d’autre du Mail des miroirs, se déploient deux grandes aires ludiques accompagnées de jeux aquatiques. Ce sont des espaces privilégiés pour les familles et les enfants. Puis, en lien avec la rue Maréchal Leclerc, un vaste espace arboré sur pelouse propose des tables de pique-nique et des kiosques pour les familles les week-ends et les travailleurs la semaine.

Enfin, un terrain de multi-sport sépare les deux jardins à thèmes, celui au milieu sec qui héberge des collections de plantes succulentes et celui au milieu humide qui héberge des collections de plantes de sous-bois.

Le chemin, faisant le tour du parc et reliant l’ensemble des activités, est recouvert ponctuellement par des pergolas accueillant des lianes ou des panneaux solaires. Cette énergie peut servir à alimenter l’éclairage nocturne du parc. Ce chemin a aussi une voie dédiée aux rollers et propose un parcours santé avec de nombreuses pauses avec agrès. Un parcours rando croquis, avec des bornes pour l’apprentissage du dessin, est mis en place le long de ce chemin, ainsi qu’un affichage sur la mémoire du quartier (panneaux évoquant la vie lontan).

Mots clés :

  • Rassemblement des activités en étages dans la Case créole pour libérer de l’espace au sol. Bâtiment symbolique et visible du parc.
  • Axe structurant (Mail des miroirs) avec des bassins et une forte centralité avec la place des Palabres.
  • De multiples lieux liés à la culture et aux arts.
  • Un parc très végétalisé avec de grands espaces alloués aux jardins potagers.
  • Des jardins thématiques offrant de vastes espaces récréatif et de pique-nique
  • Une case verte dédiée à la culture réunionnaise.

Synthèse des participations via le site internet et la carte interactive. Consultation ouverte du 17 Novembre 2021 au 3 Janvier 2022.

 

Ce scénario met en avant une composition du parc qui laisse une place très importante aux espaces libres. De grandes pelouses, ponctuellement arborées s’étendent en cœur de parc. On parle ainsi de clairière, espaces utilisables par tous et pouvant être investis de multiples manières. Ce sont des espaces apaisés, libres et ouverts où l’on peut regarder le ciel. Et c’est aussi et surtout la notion de coopération qui est mise en avant dans ce scénario autour de multiples activités qui sollicitent, nécessitent cette manière de faire.

Organisation spatiale :

Ainsi le cœur du parc est occupé par deux grandes clairières ponctuées d’arbres ombrageants, entre lesquelles serpente un ruisseau sec. Ce ruisseau est matérialisé comme un fond de rivière, variant entre des enrochements et des zones ensablés. Tout le long de ce ruisseau des jeux d’eaux sont installés permettant de mettre en eau des petites zones de bassin de quelques centimètres de profondeur et d’activer des jets, brumisateurs et toute autres éléments ludiques aquatiques. Véritable colonne vertébrale du parc, cet espace naturel de jeux rafraichissant saura séduire toutes les générations. Entrée principale du parc, cet axe est structurant car en continuité de la rue Félix Guyon. Deux chemins ondulent de part et d’autre. À chaque autre entrée du parc, les usagers trouveront des parkings à vélo.

La seconde composition structurelle de ce parc se matérialise avec deux chemins qui serpentent autour du parc en se rapprochant et en s’éloignant plus ou moins entre eux. Ainsi les poches libres de tailles variables se développent de multiples programmes et usages.

                Au-delà de ce double chemin, un premier grand espace est dédié aux jardins potagers du côté du boulevard Lancastel et de la rue Michel Ha Sam, tandis que côté rue Maréchal Leclerc un second vaste espace est dédié aux jeux pour enfants de tous âges. De nombreux jeux sont accessibles aux personnes à mobilités réduites. Directement ouvert et à proximité de cet axe très passant, le parc offre ici aux familles et aux enfants de véritables espaces confortables et ludiques.

Usages et fonctions :

De part et d’autre des clairières, deux collines recouvertes de gazon offrent des vues singulières sur le paysage urbain et sur le paysage du littoral. Les grandes pelouses ouvertes peuvent accueillir de multiples activités, comme des jeux de cerfs volant, propice sur ce site souvent venteux. Dans la continuité du ruisseau sec, un majestueux dôme de verre accueille le Palais des Sciences du végétal. C’est un bâtiment phare dans le parc, un élément symbolique visible de loin. Il permet aux visiteurs de découvrir des jardins à thèmes, des grottes avec des vitrines animées. Il a pour vocation à sensibiliser le public à la recherche, à la connaissance scientifique et à la protection de l’environnement.

Un des deux chemins tressés autour du parc est conçu comme une piste d’athlétisme. Le second chemin accueille un parcours santé avec des agrès, du mobilier pour de la randonnée croquis et des panneaux d’information sur l’histoire lontan et les habitants du quartier. Il est aussi jalonné de murs d’expression libre.

Entre ces deux chemins des espaces se dilatent pour accueillir différents usages. Le public y trouvera des tables de ping-pong, un rond fonkezer, lieu de partage et lecture de poésie mais aussi des guiguettes avec terrasses et concerts qui animeront au fur et à mesure de l’année la vie du quartier. Ces micro-scènes peuvent aussi accueillir des pièces de théâtre de rue, des évènements d’association. La gestion de ces guiguettes est communale et des créneaux peuvent être réservés par les associations ou des particuliers. Entre ces chemins, le public peut également découvrir une micro-folie hébergeant des expositions d’artistes locaux et proposant des animations pour les enfants, une micro-folie accueillant une bibliothèque avec un fond orienté sur le jardinage, l’écologie, la transition, la résilience, la décroissance… Enfin, l’ancien four à brique, découvert durant des fouilles archéologiques sera quant à lui restauré, scénographié et ouvert au public.

Sur la dernière périphérie du parc, de vastes espaces sont dédiés aux jardins partagés sur lesquels de multiples arbres fruitiers sont plantés. Une écobox jardin sert de lieu commun pour une banque de graine, des tables de rempotages, des activités de troc et de don de légumes et de fruits. Des animateurs jardiniers assurent des ateliers pédagogiques avec les habitants et surtout les écoles de la ville sur les thématiques de la nature en ville, de l’autonomie alimentaire, de la production agricole en ville… Aussi, une animation de promenade à poneys est proposée ainsi qu’un parc de jeux accessible pour les propriétaires d’animaux canins. Enfin, attenant à l’aire de jeux, composé de nombreuse balançoires, trampoline, cabanes dans les arbres, se trouve une Ecobox détente. On peut y louer des jeux de société, des jeux coopératifs, des jeux sensibilisants à l’environnements, des jeux locaux…

On peut observer un déport de la clôture sur l’angle de la rue Michel Ha Sam et la rue Maréchal Leclerc. Cet espace du parc est ainsi ouvert sur la ville en libre accès en tout temps de la journée. Les Ecobox solidaires et Répar Ali ainsi qu’un espace de co-working extérieur (WIFI, prises…), des cabanes dans les arbres et des pelouses avec des kiosques sont accessibles à toute heure.

Pour finir, de nombreux mobiliers, assises, causeuses (banc à deux pour discuter), kiosque, table de pique-nique et borne à eau, apportent un confort à tous les usagers.

Mots clés :

  • Le ruisseau sec avec ses jeux d’eau, comme axe structurant du parc.
  • Le Dôme, palais des Sciences du Végétal.
  • Une vaste clairière offrant des pelouses vastes et libres.
  • Deux points de vue pour prendre de la hauteur.
  • Un double parcours circulaire aux épaisseurs variables accueillant de multiples activités.
  • De multiples activités liées à la culture, aux arts et aux sports.